Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Les Promenades Photographiques 2015

20/06/2015 à 14:30 - 20/09/2015 à 18:30

Gratuit

Pour leur 11ème édition, Les Promenades Photographiques 2015 ont choisi pour thème « La nuit, je rêve… ». Plus d’une vingtaine de photographes, dont Brassaï, sont exposés à Vendôme dès le 20 juin et jusqu’au 20 septembre.

Avec un tel thème, « La nuit, je rêve », Brassaï était le photographe incontournable, lui qui a tant arpenté les rues parisiennes la nuit. Son exposition est présentée au Musée de Vendôme.
Le site majeur des Promenades Photographiques 2015 est le Manège Rochambeau. On y recense pas moins de 13 artistes.
Le Slovène Evgen BAVCAR expose Le sommeil éternel d’Eros. Auteur conceptuel de part sa cécité, ce qu’il nous offre à voir, et plus encore que quiconque, ce sont les images qui l’habitent, qui vivent dans sa tête.

One Another © Alisa RESNIK

One Another © Alisa RESNIK

Dans One Another, Alisa RESNIK présente sa vision du monde interlope de Berlin et Saint-Petersbourg. Au contact de ces paumés de la nuit, elle nous montre leur solitude, leur quête d’amour… dans une succession d’histoires individuelles.
Plutôt orienté vers la photographie de spectacles vivants, Benoît PELLETIER présente Sideways, un travail réalisé avec différents matériels, celui disponible au moment de prendre la photo, elle-même invitant à entrer dans un univers mi-réel mi-onirique. Originale, cette collection d’images qui ne semblent pas avoir de lien entre elles, comme une histoire sans but.
Sortant de son laboratoire, Fred JOURDA expose une série de portraits de personnages endormis, Sombre. Ceux-ci sont seulement éclairés par la lumière ambiante, empreints de la quiétude de leur sommeil.
Le photographe-voyageur François FONTAINE nous emmène dans un périple en Asie avec Rêve d’Orient. Constitué de 3 reportages, cette série nous balade depuis le Transsibérien vers Pékin, Shangaï puis le Japon à travers des images colorées, poétiques et intemporelles de l’Asie.
L’Éclipse, de Julien CHAPSAL, est une série où les images d’un bel esthétisme montrent une nuit à la fois vivante mais aussi violente, chaleureuse et sensible.
Le manège Rochambeau accueille aussi Corpus Scripti de Jean-François SPRICIGO. C’est la deuxième présentation de cette série dans laquelle la nature apparait comme seule forme de réconciliation avec lui-même, la nature reconnue comme seule norme tangible face aux mutations de notre société.
Moins spontané, le travail de Richard BALLARIAN nous emmène dans les nuits parisiennes où des silhouettes de promeneurs errent dans un univers dématérialisé. C’est la promenade nocturne d’un voyageur urbain.
Maroussia PODKOSOVA présente deux séries. Dans Là où dorment les secrets, elle met en scène ses rêves, peuplés de créatures et de fées issues des contes russes qui ont bercé son enfance. Le Règne, quant à lui, de part la petitesse des tirages, évoque l’étroitesse des fenêtres des maisons familiales russes. Dans ces maisons, c’est encore l’enfance et ses rituels qui ont pris le pouvoir.
Natura Vivà de Marc BALLÒ fait émerger des plantes du noir et l’auteur cherche à établir un parallèle entre le processus de la photosynthèse et la technique photographique utilisée: la montée de la sève qui fait grandir la plante et la montée des noirs, de l’image dans le révélateur.
Dans Are you there?, Rodrigo ILLESCAS crée un théâtre intime, symbolisant la vie, drame couronné de silence enlaçant nombres de jours et de nuits. Dans la nuit, juste des fenêtres par lesquelles on aperçoit des personnages que les sentiments ont abandonné. C’est une mise en scène de la solitude du monde contemporain.
Au milieu de photographes plutôt orientés vers la création d’univers, Zakaria TRONBATI POYATO nous propose un reportage sur un village de migrants guinéens au Maroc : la forêt de Casiago. Pour Zakaria, ce reportage sur les migrants d’Afrique subsaharienne est une leçon de vie et doit permettre de mettre des visages sur ces anonymes qui n’ont qu’un rêve : passer de l’autre côté, vers la terre promise, l’Europe.
Les Promenades Photographiques 2015 ne sont pas qu’au manège Rochambeau à Vendôme.
Au Cloître, on retrouvera les travaux de l’atelier P.E.M.(des Photos Et des Mots), un atelier à vocation social qui travaille sur la réalisation de projets à long terme. Cet atelier est encadré par Philippe ANDRIEU.
L’espace des Écuries sud reçoit le travail d’étudiants des écoles internationales de photographies. Ceux-ci participent au Prix Mark Grosset en concourant dans l’une des deux catégories : le photojournalisme et la photographie plasticienne. Ce prix est destiné à faire connaître et promouvoir de jeunes photographes sur la scène internationale. Les vainqueurs de l’édition 2014 sont Rodrigo ILLESCAS et Zakaria TRONBATI POYATO dont on retrouve les travaux au manège Rochambeau.

Dialogue © Guillaume Flandre - les promenades photographiques 2015

Dialogue © Guillaume Flandre

Sur le Parvis, les Promenades Photographiques 2015 présentent 4 expositions de 3 artistes. Guillaume FLANDRE est exposé pour Tokyo et pour Dialogue, série vainqueur du Talent Nomade Fujifilm 2014. Dans la première série, Tokyo, Guillaume FLANDRE a choisi d’isoler un individu dans un cadre qu’il a choisi « hors des sentiers battus », simplement parce qu’il a choisi de partir quelques jours dans cette mégalopole, presque sur un coup de tête, sans documentation préalable. Ceci lui a permis de poser un regard relativement neuf sur la ville. Pour Dialogue, avec son cadrage incisif, il met en évidence une relation singulière entre les œuvres et les visiteurs de la Slick Attitude, un salon d’art contemporain parisien.
Dans un registre un peu différent et sans doute plus proche du street art, Madame Moustache présente Dark is the new gold ses travaux de collage en photographie. Artiste pluridisciplinaire, elle compose, en utilisant de vieux matériaux, des collages qu’elle reproduit en grand format, qu’elle colle sur les murs de villes.
Quant à Benjamin DEROCHE, il présente You know I saw you before. C’est une série de portraits de personnes, photographiées souvent de dos ou de profil après que l’auteur ait échangé un regard avec. De fait, avant la prise de vue, un lien était déjà établi entre le photographe et son modèle.
Dans le parc du Château, on trouve les reportages de 3 photographes (Stanislas FAUTRÉ, Stéphan GLADIEU et Éric MARTIN) réalisés pour le Figaro Magazine, sur les forêts des 5 continents.
L’Orangerie accueille L’état des lieux de Charles-Frédérick OUELLET. Pour cette série, le photographe, partant d’un fait divers, a fait le cheminement inverse de l’histoire, en s’attachant à des petits détails. Cela donne des images dignes d’un polar, avec des décadrages, du flou et une ambiance dramatique. Ce travail a été réalisé lors d’une résidence dans le Loir-et-Cher en 2014.
Comme Charles-Frédérick OUELLET, Bertrand CARRIÈRE a travaillé dans le Loir-et-Cher pour cette série. En choisissant la couleur et des cadrages verticaux, il a amorcé des histoires à partir de sujets enclins à disparaitre rapidement, développant ainsi une forme de poésie. Le travail de Bertrand CARRIÈRE est à voir dans la chapelle Saint-Pierre Lamothe.

Le nom de la couleur © Israel ARIÑO - Les Rencontres photographiques 2015

Le nom de la couleur © Israel ARIÑO

Enfin, c’est à la chapelle Saint-Jacques qu’expose le photographe catalan Israel ARIÑO. À nouveau, dans Le nom qui efface la couleur, il traite de la disparition et de ce qui est inaccessible à notre rationalité. Ici, c’est la proximité, le voyage à côté de chez soi qui est censé nous transcender. C’est même à un voyage intérieur qu’Israel ARIÑO nous invite.
Assurément, Le festival des Rencontres Photographiques 2015 devrait à nouveau battre des records de fréquentation au vu de la perspicacité de sa programmation…

Lieu

Vendôme
VENDÔME, 41100 France
Téléphone :
02 54 72 02 47
Site Web :
www.promenadesphotographiques.com

Organisateur

Promenades Photographiques
Téléphone :
02 54 72 02 47
E-mail :
contact@promenadesphotographiques.com
Site Web :
www.promenadesphotographiques.com

Donnez votre avis, venez débattre en laissant un message ci-dessous…

Laisser un commentaire