Archives par étiquette : paca

Nuits Photographiques de Pierrevert 2015

Parrainée par Hans SILVESTER, cette édition des Nuits Photographiques de Pierrevert 2015 propose, pendant les 3 soirées du festival, la projection des travaux d’une cinquantaine de photographes sélectionnés.

Continuer la lecture

Marc LAGRANGE – Diamonds and Pearls

Opiom Gallery présente la dernière série du photographe belge Marc LAGRANGE: du 22 mai au 15 juillet 2014, Diamonds and Pearls est présenté dans son dernier volet, avec des images inédites.

Chateau Marmont Room Service © Marc LAGRANGE

Chateau Marmont Room Service © Marc LAGRANGE

À travers des images sensuelles et évocatrices, le photographe célèbre la beauté féminine. Ses photographies, en noir ou en couleur, en utilisant des mises en scène sobres ou luxueuses, mettent la femme au centre de l’image.
Dans des situations souvent iconoclastes, les modèles de Marc LAGRANGE perdent leurs inhibitions pour devenir des héroïnes du glamour… À défaut de chercher à reproduire le réel, ce sont bien ses propres fantasmes que le photographe met en scène.

Rollei 16 © Marc LAGRANGE

Rollei 16 © Marc LAGRANGE

Par bon nombre d’aspects, l’œuvre de cet artiste belge rappelle les photographies d’Helmut NEWTON (le fantasme, la femme héroïne, l’univers du luxe…) mais aussi celles de Peter LINDBERGH (proximité et intimité avec ses modèles).

Diamonds and Pearls est aussi un livre de 208 pages comprenant 105 photographies en couleur et 26 duo tone.
Accédez au site de Marc LAGRANGE en cliquant ici.

 

 

[mapsmarker marker= »13″]

Stage of Mind – JeeYoung LEE

Récemment diplômée de Hongik University à Séoul, dans sa Corée natale,  JeeYoung Lee photographie l’invisible. Là où la photographie traditionnelle soumet à nos yeux des extraits du réel, l’artiste nous propose de regarder des images provenant de son coeur, de sa mémoire, voire de ses rêves. Bridée par les limites afférentes au médium photographique conventionnel, elle lui adjoint création plastique et performance théâtrale afin de donner vie à son immense besoin d’expression et d’interrogation.

1506823_10152093021634176_388164823_n

Des semaines voire des mois durant, elle construit dans son studio de trois mètres sur six un univers né de son esprit, avec une minutie et une patience hors du commun, afin d’exclure toute retouche numérique ultérieure. Ces mondes ainsi matérialisés deviennent concrets; l’imagination est rendue tangible et l’image photographique de cette fiction atteste de sa réalité. Au centre de chacune de ces mises en scène, on retrouve l’artiste; ses auto-portraits ne sont cependant jamais frontaux car ce n’est pas son aspect visible qu’elle nous donne à voir mais bien sa recherche d’identité, ses désirs et ses états d’âme.

Récipiendaire de nombreuses récompenses artistiques dont le Sovereign Art Prize en 2012 JeeYoung Lee est l’une des figures les plus prometteuses de la nouvelle scène artistique Coréenne. Ses photographies ont dors et déjà trouvées leur place au sein de collections publiques, telles celle du musée de la photographie de Kiyosato au Japon, la Fondation pour l’art et la Culture d’Incheon, ou encore au musée OCI à Séoul.

(OPIUM Gallery)